Enfance de l’adulte surdoué

L’adulte surdoué a souvent vécu cette situation : ses parents l’ont ainsi vu être détecté enfant précoce ou enfant surdoué. Et leurs réactions sont diverses et variées, et toujours très fortes : ils vivent donc cette prise de conscience de manière positive ou négative. Parce que les préjugés, ou “face sombre de la culture du pays ou familiale”, peuvent avoir une influence sur leur ressenti : ainsi surviennent même des crises d’angoisse ou une anxiété quasi-permanente.

Cet enfant précoce est aussi appelé “enfant surdoué” : cela aussi n’est pas toujours simple à assumer. On constate donc une mise à part, voire des moqueries suscitées par l’envie ou la jalousie. Cet enfant qualifié comme surdoué peut alors être victime de séquences d’auto-questionnement générant une angoisse trop présente. Ainsi ils peuvent même imaginer des risques, dangers et périls de manière exagérée et souvent non fondée : SAF.E rencontre des personnes dites “adulte surdoué” en entretiens individuels, n’osant presque plus sortir de chez elles. C’est donc le revers de la médaille de leur imagination fertile.

A enfant surdoué on ajoute aussi “intellectuellement”. Pourtant on repère des “différences” mentales chez ces jeunes et chez l’adulte surdoué, mais aussi affectives ! Donc SAF.E préfère écrire “enfant précoce” ou “adulte surdoué” tout court !

L’adulte surdoué en formation ennéagramme

Dès le premier module, la formation ennéagramme Nantes ou formation développement personnel Nantes démontre cela. Cet enfant surdoué, devenu adulte surdoué en entreprise, exprimera un potentiel remarquable lors de formations en intelligence collective.

Le Quotient Intellectuel ou QI a ses limites : il est loin de décrire à lui tout seul une personnalité complète ! Pourtant c’est souvent qu’on dit à une personne qu’elle est un adulte surdoué, uniquement avec ce test 🙁

Depuis (trop) peu de temps on parle aussi de Quotient Emotionnel ou Intelligence Emotionnelle : l’ennéagramme l’a observée depuis deux milles six cents ans ! Cependant on oublie encore, ou on ne veut pas voir (encore un préjugé ?) la troisième intelligence dominante : l’intelligence Corporelle ou Instinctive. SAF.E pose donc cette question : faudra-t-il encore plusieurs siècles avant qu’on ne parle de Quotient Corporel ou Quotient Instinctif ?

Les 3 intelligences utilisées

Car nous avons ces trois intelligences en nous : mais nous en avons privilégié une dans une période située entre moins neuf mois et cinq ans environ. Cette mise en avant d’une de ces trois intelligences, chacune liée à une émotion principale, a été provoquée par :

– le ressenti,

– le vécu,

– l’éducation,

– la culture familiale, géographique ou même ethnique.

Intégrer, reconnaître, accepter ces trois intelligences avec leurs qualités différentes ET complémentaires, bénéficie aussi à toute entreprise intégrant l’ennéagramme.

Principaux traits des intelligences de l’adulte surdoué, et des autres

Reprenons certaines principales caractéristiques de l’enfant surdoué devenu adulte surdoué : et voici ce que pourrait expliquer la formation ennéagramme au sujet de l‘Hyperactivité Neuronale. Pour cela elle s’aide des trois centres (formation module un) et des trois instincts (formation module deux) : on pense tout de suite aux personnes à l’intelligence mentale dominante. Elles sont coutumières de cette parfois trop intense activité :

– de réflexion,

– d’analyse,

– d’observation,

– de tentative de compréhension de presque tout ce qui se passe autour d’elles et dans le monde !

Les trois bases mentales de l’ennéagramme en font preuve différemment :

         + certaines personnes passent sans cesse d’une idée à l’autre : les mentales extraverties ont ce talent inné de l’association d’idées. On peut y voir la fameuse Pensée En Arborescence. C’est la base sept.

         + d’autres réfléchissent rapidement à toutes les hypothèses possibles sur une éventuelle situation à venir : c’est la routine du profil mental médian ; il est aussi très sensible, au point qu’on peut le confondre avec un profil affectif. C’est la base six, majeure partie des clients de SAF.E.

         + la troisième sorte de personnes mentales analyse en profondeur une parole ou une lecture ou un fait. Elle en retire le maximum de connaissances, souvent jusqu’à l’expertise : c’est le lot quotidien des bases mentales introverties, la base cinq.

          Arrêtons-nous un instant sur ce dernier profil : ces personnes sont tellement souvent et profondément seules avec leur cerveau, qu’elles en oublient les relations avec les autres. Dans la “légende” de l’ennéagramme on dit que c’est la base des ermites.

Exemple d’adulte surdoué et impact positif de sa formation ennéagramme

                  En voici un exemple rencontré en formation développement personnel à Nantes : il s’agit d’une jeune femme trentenaire. On a convoqué ses parents lorsqu’elle était à la maternelle, parce qu’elle ne parlait pas avec les autres. Les résultats au trop exclusif test du quotient intellectuel furent excellents. Par la suite ses résultats scolaires ont toujours été très bons. Elle a fini par choisir l’expertise comptable comme activité professionnelle.

Lorsque plus tard cette jeune femme découvrit l’ennéagramme, puis sa base, elle fut soulagée : car elle arrêta de se considérer comme “inapte” aux relations humaines, comme on le lui avait trop souvent suggéré auparavant. En effet ce profil humain préfère être observateur plutôt qu’acteur, réfléchi au lieu de spontané, introverti et non extraverti ! Cela n’en fait pas pour autant une personne anormale !

Grâce à un entretien ennéagrammique suivi d’entretiens-Conseil, elle détecta ses axes de progrès, dont la relation avec les autres. Elle les travailla, pour son mieux-être et celui de son entourage. Y compris dans son cabinet où elle apporte toute sa part lors des formations en gestion du stress et des conflits.

 

Après la formation ennéagramme bienfaisante

Bien entendu il y a d’autres caractéristiques décrivant un adulte surdoué. De plus l’ennéagramme ne prétend pas tout expliquer, car il peut quand même y avoir des traits trop prononcés et qui nécessitent une aide thérapeutique spécialisée.