J’ai fait un ennéagramme test et je suis de tel type !

Ennéagramme test, qu’en pensez-vous ?”

ll n’est pas rare que SAF.E entende cela dans les salons auxquels elle participe ; également lors de sessions de formation ennéagramme qu’elle anime. Il y a effectivement des personnes qui s’enferment elles-mêmes ou se réduisent à un numéro ! Pourtant, comme le disait le héros d’une célèbre série des années soixante-dix, le Prisonnier : « je ne suis pas un numéro !!! ».

Préalable illustrant la philosophie de SAF.E quant à l’ennéagramme : nous préférons largement le terme « base » à « type » qui fait trop…typé justement !

On nous rapporte aussi ce genre de remarque lorsque nous intervenons en entité professionnelle pour y favoriser l’Intelligence Collective .

Nous en sommes souvent navrés, et pourquoi ? Parce qu’un test, quel qu’il soit, nous donne un résultat qui va nous dire : « vous êtes comme ci ou comme ça ». Et ensuite que doit-on faire de ce résultat ? Eh bien trop souvent et malheureusement les tests ne nous le disent pas !

Même un test ennéagramme se contentera de vous « coller » un numéro…

…de un à neuf ! C’est pour cela qu’aucun test ennéagramme n’est reconnu par l’école Helen PALMER : elle est la bienveillante experte mondialement reconnue pour l’ennéagramme.

Bien entendu vous trouverez ici et là sur le web un ennéagramme test. SAF.E vous propose de ne pas perdre votre temps à le faire.

Avez-vous besoin d’une preuve de leur inutilité ? Le responsable de SAF.E, lorsqu’une personne lui parle d’un test ennéagramme, le fait par amusement : dans la majorité des cas il ne retrouve pas sa vraie base humaine ! Pour votre information c’est la base mentale extravertie ou 7.

Il demande à son adorable épouse d’en faire de même : les résultats sont également et souvent différents de la réalité pour elle aussi ! Sa base humaine est l’affective extravertie, soit la base 2.

Il y a deux principales explications aux écarts entre un ennéagramme test et notre personnalité entière :

* la 1ère raison est que nous sommes beaucoup plus qu’un numéro, ou un type : en formation développement personnel, SAF.E l’enseigne. Nous ne restons pas tout notre temps dans une seule des neuf bases de personnalités humaines. Nous avons un camp de base certes : de plus nous allons “visiter” les deux bases qui nous encadrent sur la figure de l’ennéagramme. Cela nous fait donc trois bases qui peuvent nous “parler” ! SAF.E le montre également lors de formations auprès de managers, responsables et dirigeants. Ils souhaitent souvent développer le team building dans leur entité professionnelle.

Lorsque nous nous sentons fluides ou alignés ou centrés

C’est ainsi que l’on dit dans le domaine du développement personnel. C’est lorsque nous sommes en phase entre ce que nous pensons dans notre tête, ce que nous ressentons émotionnellement dans notre cœur et ce que notre corps nous dit.

Dans ce cas nous allons dans une autre base, appelée base d’alignement ou d’intégration ! Cela nous apporte donc une quatrième base de l’ennéagramme !

Et lorsque a contrario nous sommes un peu voire beaucoup « à côté de nos baskets » eh bien c’est une cinquième base qui s’éveille en nous !

Ajoutons à ces cinq bases de comportements humains que nous contactons : notre vécu, notre éducation et notre culture. Et vous comprenez aisément que nous sommes vraiment beaucoup plus qu’un résultat de test à l’ennéagramme !

*la deuxième raison est qu’en formation ennéagramme on apprend que cet outil bienfaisant nous fait répondre aux questions : « pourquoi le fais-je, ou non ? » et « pourquoi le dis-je ou non ? ». On ne doit surtout pas se contenter d’observer ce qui est fait ou dit ! Dans ces cas, bien des bases peuvent se confondre !

Pourtant, trop souvent on se contente de voir chez l’autre et chez nous ce qu’on fait ou ce qu’on dit, et non pas la motivation, souvent inconsciente, qui se cache derrière les actes et les paroles ! Et c’est ainsi qu’on se trompe de profil humain !!

Bien entendu il est très utile de connaître son camp de base

C’est-à-dire son profil humain, grâce à l’ennéagramme. Parce que si on veut progresser sur son émotion dominante, le travail ne sera pas le même ! Comme le disait Confucius : « si tu veux savoir où aller, tu dois savoir d’où tu viens ! »

D’ailleurs, lors de ses entretiens-Conseils, SAF.E travaille différemment selon le profil humain de la personne à côté d’elle. C’est pour cela qu’un entretien ennéagrammique ou entretien de détermination de personnalité est réalisé au préalable : et c’est la personne qui validera ou non la proposition que lui fera le responsable ! Ce dernier, fidèle au code de déontologie et d’éthique de l’école Helen PALMER, s’empêche effectivement de dire à ses clientes et clients : « vous êtes ceci ou vous n’êtes pas cela » !

D’abord quelle émotion domine chez la personne ? Est-ce la peur, ou la tristesse ou la colère ?

Ensuite quel instinct ou pulsion humaine est prépondérante dans sa vie quotidienne ?

Enfin, et seulement, quelle est sa paire de “lunettes-oreilles” avec laquelle elle filtre la vie ?

Lors des formations en gestion des conflits, émotions et du stress SAF.E vous aidera à répondre à chacune de ces trois questions.

Ce sont ses modules un, deux et trois qu’ont aimé plus de 400 personnes en un peu plus d’un an !