L’objectif de gérer un conflit au travail entre collègues

Avoir envie de gérer un conflit au travail entre collègues peut se concrétiser après une longue période particulière inhabituelle, comme par exemple :

– un confinement exceptionnel ,

– des vacances,

– un arrêt-maladie.

On se dit souvent: “allez, à la reprise …

* je traite ce différend qui dure trop longtemps,

* je me décide à me mettre en mode “gérer un conflit au travail entre collègues” : qu’il soit larvé ou bien ouvert avec :

   –  ma hiérarchie,

   – mes collaborateurs,

   – mon client,

   – ma prestataire,

   – mon associé,

   – mes fournisseurs,

   – ma partenaire, etc !

“Le problème est que trop souvent je m’y prends d’une manière qui ne le résout pas : voire même elle peut l’aggraver dans certains cas, ah zut ! “

Utilité de l’ennéagramme dans un conflit :

Effectivement l’ennéagramme sert aussi à cela :

– résoudre un conflit,

– gérer un conflit,

– anticiper un conflit,

– vivre un conflit avec une issue positive,

– éviter un conflit,

– et apaiser un conflit.

 

Pourquoi gérer un conflit au travail entre collègues au lieu de l’ignorer :

Bien entendu il ne s’agit pas de “reporter” cette action pour gérer un conflit au travail entre collègues  : sinon le malaise va s’amplifier ainsi que le malentendu, ou l’incompréhension ou la non-acceptation.  Ils seront de plus en plus difficiles à résoudre au fur et à mesure que le temps passera. Surtout si on remet continuellement au lendemain, voire au sur-lendemain ! C’est une habitude de la base mentale médiane (la six) qui est la championne de la procrastination ;-)). Cela dit elle a beaucoup de qualités aussi, comme tous les profils humains observés par l’ennéagramme 🙂

 

Le mode de communication dans un conflit :

Cet outil bienfaisant et utile quotidiennement qu’est l’ennéagramme a entendu, vu et constaté cela depuis deux millénaires : il y a trois modes de communication, chacun lié à une des trois émotions dominantes peur, tristesse ou colère. La quatrième, la joie, est commune à nous toutes et nous tous : nous pouvons la ressentir dans la même intensité :-))

 

Donc chacun d’entre-nous a soit de la peur, de la tristesse ou de la colère “en embuscade” : surtout lorsqu’on est en train de vivre une situation de stress négatif !

 

Comment gérer un conflit au travail entre collègues, avec une issue positive :

Alors comment survivre à un conflit au travail entre collègues : ou avec sa hiérarchie, ses collaborateurs, ses clients, ses prestataires ou ses associés :

 

* qui ne s’expriment pas comme nous :

 

   – soit en mode (parfois très) direct, sans explications, comme le font souvent les personnes corporelles : extraverties (base huit) et introverties (base un).

 

On constate que la base médiane affective (la trois) peut aussi parler ainsi : parce qu’elle recherche de manière quasi obsessionnelle le pragmatisme et l’efficience,

   – ou avec beaucoup d’explications préalables; c’est la manière de communiquer des personnes mentales : qu’elles soient extraverties (base sept), médianes (base six) ou introverties (base cinq),

 

   – soit en y mettant les formes :

 

* comme la base corporelle médiane (la neuf) par crainte du conflit, inconfortable pour elle,

* ou le plus souvent en créant le lien, comme les personnes dans la base émotionnelle extravertie : base deux, celle qui a le plus fort besoin d’être aimée, même au travail,

     – ou en attendant que vous alliez vers elles, avec sincérité et en les préservant au maximum : comme les personnes en base affective introvertie (la quatre).

 

* n’ayant pas la même référence temporelle que nous :

 

– présent (corporelles 8, 9, 1),

– passé (émotionnelles 2, 3, 4),

– futur (intellectuelles 5, 6, 7).

* qui n’attendent pas des réponses aux mêmes questions que nous !

 

– à quoi ça sert ? (corporelles)

– avec qui ? pour qui ? quelle esthétique ? (émotionnelles)

– pour quelle stratégie ou politique ? (intellectuelles)

En ce qui concerne le mode de communication, notre façon de s’exprimer ne sera pas la même : parce que c’est selon chacune de ces trois immenses familles de personnalités humaines. Donc en formation ennéagramme on vous montrera que le sexe (Femme-Homme) n’a rien à voir avec cela : contrairement aux énormes préjugés !

 

Des causes de conflits :

Voici quelques causes inconscientes (et non exhaustives) de cet arc-boutisme sur nos propres positions :

 

– “on ne respecte pas mon idée ou on ne l’écoute pas ” : cette blessure se retrouve plutôt chez les personnes à l’intelligence mentale (ou cérébrale ou intellectuelle) principale,

 

-“si je reconnais mes torts donc je suis nul (ou nulle)” : une des croyances de l’intelligence affective (ou émotionnelle ou relationnelle) prioritaire, apportant souffrance à ces personnes,

 

-‘c’est comme ça et pas autrement !” : voici l’auto-limitation des femmes et des hommes à l’intelligence corporelle (ou physique ou instinctive) dominante.

 

 

La formation ennéagramme de SAF.E pour gérer un conflit au travail entre collègues :

SAF.Ennéagramme vous aide à repérer votre inconscient dominateur. Ensuite nous vous transmettons des bonnes pratiques qui vous éviteront les excès : parce que nuisibles à vous (mal-être, moral, somatisation, santé), puis à toutes vos relations privées et professionnelles !

 

Voici des bienfaits que vous en retirerez : vous vous sentirez beaucoup plus serein, écouté, respecté…malgré la différence d’expression avec vos collègues. SAF.E vous apprendra aussi ces trois grands modes de communication trop souvent sources de conflits.

 

Vous vivrez mieux au travail en acceptant le fait que vous avez une vision de la vérité, mais partielle : environ un neuvième, et que votre chef, collègue, collaborateur, client en a une autre part, valable elle aussi !

 

“Morale” 😉 ennéagrammique pour éviter la dégénérescence en conflit :

Unissez vos avis, au lieu de les opposer: ainsi vous augmenterez vos chances de réussir professionnellement !

 

Bonus : et cela fonctionne très bien aussi dans la vie privée : avec votre conjoint, vos enfants, votre famille, votre belle-famille, vos voisins, etc !